Revue de presse “Fablab” du mois de janvier 2021

Cette lettre mensuelle comprend une sélection d’articles généraux ou techniques sur des thématiques “fablab” : Ordinateurs mono-carte (Arduino, Raspberry…), électronique, capteurs, impression 3D, DIY, vie des fablabs, événements…
Vous devez vous inscrire si vous souhaitez recevoir la lettre. Pour l’inscription (ou la désinscription) et la consultation des archives c’est ici : https://groupes.renater.fr/sympa/arc/fablab
Vous pouvez également retrouver toutes les lettres sur GitLab https://gitlab.com/CedricGoby/newsletter-fablab
Votre adresse email n’est utilisée que pour l’envoi de cette lettre, elle ne sera jamais communiquée à des tiers.

IMPRESSION 3D

Comment fonctionne une imprimante 3D béton ?

Ces dernières années, le rôle de la fabrication additive dans l’industrie de la construction est devenu de plus en plus important. Les imprimantes 3D béton n’ont cessé de gagner en popularité auprès des architectes et des entreprises de construction. Après l’eau, le béton est la substance la plus utilisée dans le monde. C’est un matériau composite fait à partir d’eau, d’un composé cimentaire et de granulats (particules fines et grossières de sable, de gravier, de pierre concassée et d’autres substances similaires). Toutes ces matières premières sont aujourd’hui largement disponibles dans le monde ce qui fait du béton un matériau peu coûteux, et donc très populaire.
https://www.3dnatives.com/imprimante-3d-beton-26012021/
Source : 3Dnatives

La bio-impression 3D de peau humaine passe du modèle de labo au bloc opératoire

La bio-impression 3D de peau a été mise en avant lors du salon virtuel Additiv Medical, qui a rassemblé le 26 janvier les spécialistes de l’impression 3D dédiée au médical. Cette technologie jugée prometteuse se prépare à passer à des applications à but thérapeutique.
https://www.industrie-techno.com/article/la-bio-impression-3d-de-peau-humaine-passe-du-modele-de-labo-au-bloc-operatoire.63634
Source : Industrie Techno – Actualités A la une

mimiX Biotherapeutics veut accélérer la bio-impression avec son imprimante 3D acoustique

L’impression 3D est une technologie en constante évolution qui ne cesse de surprendre par la richesse de ses procédés. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi elle est plus difficilement lisible que les méthodes de fabrication traditionnelles et ses difficultés à se standardiser. Ses multiples facettes en font néanmoins un terrain de jeu passionnant pour la recherche et l’innovation. La preuve nous est une nouvelle fois donnée par une start-up suisse du nom de mimiX Biotherapeutics, qui a mis au point une technologie de bioimpression 3D basée sur l’utilisation d’ondes sonores.
http://www.primante3d.com/ondes-sonores-17122020/
Source : Primante 3D

Scanner 3D : 10 questions pour bien choisir son appareil

Utilisés depuis de très nombreuses années déjà, notamment dans le domaine médical et le BTP pour enregistrer la forme du patient ou effectuer des relevés 3D de bâtiments, les scanners 3D connaissent aujourd’hui une seconde vie grâce à l’impression 3D. Du scan de pièces pour faire de la rétro-ingénierie aux scans médicaux, la reconstruction 3D par numérisation est une technique qui permet de réaliser des fichiers 3D sans passer par l’étape chronophage de modélisation 3D ou de CAO. Pour savoir comment choisir son scanner 3D et faire le tri parmi la large gamme d’appareils disponibles sur le marché, Primante 3D a interrogé le leader mondial des scanners 3D portatifs et portable, Artec 3D.
http://www.primante3d.com/choix-scanner3d-03052020/
Source : Primante 3D

Rencontre avec le français Med in Town et sa micro-usine mobile dédiée à l’impression 3D médicale

Utilisateur historique de l’impression 3D, le secteur médical privilégie de plus en plus cette méthode de fabrication pour répondre à son besoin de personnalisation et d’agilité. Dans un domaine, celui de la santé, où s’adapter aux spécificités de chaque patient est primordial, parfois même vital, la fabrication additive n’a pas d’égal pour créer des dispositifs sur-mesure.
http://www.primante3d.com/usine-mobile-sante-26012021/
Source : Primante 3D

Comment les entreprises françaises voient-elles l’avenir de la fabrication additive ?

Le fabricant HP a dévoilé son Digital Manufacturing Report, une étude menée auprès de 2 175 décideurs dans le monde (dans 9 pays plus précisément) dont 260 en France. Celle-ci cherche à comprendre l’impact des technologies de fabrication numérique sur nos méthodes de production et plus précisément l’adoption de la fabrication additive par les entreprises et le rôle qu’elle peut jouer. Le constat est sans appel : pour l’ensemble des répondants, la fabrication numérique est un moteur de croissance économique et 81% d’entre eux envisagent une augmentation des investissements dans les technologies d’impression 3D. Elles permettraient d’accélérer l’innovation, de réduire les coûts de fabrication et une personnalisation de masse. En revanche, beaucoup estiment qu’elles sont encore difficiles à intégrer à cause d’un manque de main d’œuvre qualifiée. A travers cette étude mondiale, HP affiche tout le potentiel de la fabrication additive, en soulignant sa capacité à changer nos modes de conception, de prototypage, de production et de consommation. Le fabricant fait également un focus sur le marché français.
https://www.3dnatives.com/entreprises-francaises-fabrication-additive-20012021/
Source : 3Dnatives

La fabrication additive enregistre une forte croissance malgré la crise sanitaire

IGO3D est le premier distributeur européen de solutions de fabrication additive, maîtrisant aujourd’hui une large gamme de technologies d’impression 3D. Cette année, l’entreprise a été élue Growth Champion 2021 par le magazine FOCUS Business et ce, pour la deuxième fois consécutive. Une récompense qui traduit le développement de l’entreprise et son rayonnement croissant en Europe et ce, malgré la crise sanitaire qui a frappé toutes les activités mondiales. Le magazine décerne un prix aux 500 entreprises allemandes ayant enregistré la plus forte croissance de leur chiffre d’affaires. Une bonne nouvelle pour le marché de la fabrication additive allemand !
https://www.3dnatives.com/igo3d-growth-champion-130120213/
Source : 3Dnatives

Sugar Lab : rencontre avec le pionnier de l’impression 3D de sucre

Bien loin encore du niveau de maturité et de diffusion atteint par les autres segments, l’impression 3D alimentaire continue néanmoins de progresser. Malgré ses nombreux freins, liés notamment aux propriétés de ses matériaux, aux contraintes sanitaires, de goût et de conservation, cette branche toute particulière de la fabrication additive rencontre de plus en plus de succès auprès des chefs et de l’événementiel d’entreprise pour la création d’aliments complexes et personnalisés. Si l’impression 3D directe de plats pose encore beaucoup de défis techniques, le chocolat et la confiserie donnent des résultats de plus en plus aboutis, que l’on sous estimerait même parfois. Le champion en la matière s’appelle Sugar Lab, une entreprise américaine qui depuis sa création en 2012 ne cesse de surprendre par la qualité de ses sculptures sucrées et haute en couleur. Pour vous faire découvrir ce pionnier de l’impression 3D de sucre, Primante3D est allé à la rencontre de sa COO Meagan Bozeman.
http://www.primante3d.com/sugarlab-confiserie-15012021/
Source : Primante 3D

Un nouveau record pour l’impression 3D qui permet la création d’une bague aux 7 801 diamants

Imaginarium est un service d’impression 3D basé en Inde qui a battu un record tout à fait surprenant : il a en effet créé la bague comportant le plus de diamants au monde à savoir 7 801 ! Un record inscrit au livre Guinness en septembre dernier qui a été rendu possible grâce à la fabrication additive. Baptisée The Divine – 7801 Brahma Vajra Kamalam, la bague a été modélisée en 3D et son moule imprimé en 3D grâce à une machine résine avant d’être coulée en or. Un travail de longue haleine qui aurait commencé en septembre 2018. Le résultat est bluffant et méritait bien d’être partagé !
https://www.3dnatives.com/imaginarium-bague-3d-08012021/
Source : 3Dnatives

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l’alignement des fibres dans les composites

Des chercheurs de l’université du Maryland ont mis au point une tête d’impression reconfigurable pour l’impression des composites fibres courtes. A la clé, la variation de l’alignement des fibres au cours de la dépose. Une innovation qui pourrait permettre d’apporter localement plus de fonctionnalités aux pièces réalisées en FDM.
https://www.industrie-techno.com/article/une-tete-d-impression-3d-polymorphe-pour-piloter-l-alignement-des-fibres-dans-les-composites.63509
Source : Industrie Techno – Actualités A la une

Quel rôle l’impression 3D peut-elle jouer dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire ?

En décembre 2019, la commission du développement durable de l’Assemblée nationale avait annoncé un amendement relatif au projet de loi « anti-gaspillage pour une économie circulaire ». Celui-ci touchait notamment au secteur de l’impression 3D puisqu’il préconisait la mise en ligne de fichiers 3D pour favoriser la réparation de certaines pièces détachées au lieu de jeter les objets obsolètes. Un an après, le gouvernement présente cette loi davantage en détails : l’objectif de la loi anti-gaspillage est de transformer notre système en profondeur. Elle “vise à transformer notre économie linéaire, produire, consommer, jeter, en une économie circulaire.” Un des axes proposés par le gouvernement est d’agir contre l’obsolescence programmée en appliquant clairement un indice de réparabilité sur certains produits. La fabrication additive pourrait alors être un moyen de réparer ces pièces et ainsi allonger la durée de vie du produit.
https://www.3dnatives.com/impression-3d-loi-anti-gaspillage-05012021/
Source : 3Dnatives

Des chercheurs ont créé une encre dédiée à l’impression 3D de tissus osseux in situ

Grâce à une nouvelle encre à base de phosphate de calcium, des chercheurs ont réussi à imprimer en 3D du tissu osseux directement dans une matrice cellulaire. Ces travaux ouvrent une nouvelle voie dans la réparation des os fracturés à condition que ce procédé passe avec succès les tests sur les animaux et l’Homme.
https://www.usine-digitale.fr/article/des-chercheurs-ont-cree-une-encre-dediee-a-l-impression-3d-de-tissus-osseux-in-situ.N1053534
Source : L’Usine Digitale

Formlabs lance l’imprimante 3D Fuse 1 pour démocratiser la technologie du frittage sélectif par laser

Commercialisée par Formlabs, Fuse 1 repose sur la technologie SLS pour imprimer des pièces solides et fonctionnelles. Elle est couplée au système de traitement Fuse Sift. Le fabrication américain de prothèses médicales Partial Hand Solutions est l’un des premiers utilisateurs de cette imprimante 3D.
https://www.usine-digitale.fr/article/formlabs-lance-l-imprimante-3d-fuse-1-pour-democratiser-la-technologie-du-frittage-selectif-par-laser.N1053984
Source : L’Usine Digitale

ORDINATEURS MONO-CARTES

Le Raspberry PI400 : retour d’expérience d’un institut d’enseignement.

Nous avons eu l’occasion d’avoir un premier retour sur les possibilités offertes par le Raspberry-Pi 400 en milieu scolaire.Voici donc le retour de l’Institut de la Vallée Bailly en Belgique:Les rp400 ont un grand succès à l’institut ! Ils fonctionnent au top, des collègues sont venus se renseigner car cela les tente bien d’équiper d’autres locaux. Ce matériel souple et bon marché aidera à l’intégration du numérique en classe.
https://arduino103.blogspot.com/2020/12/le-raspberry-pi400-retour-dexperience.html
Source : MCHobby

Raspberry Pi lance une plateforme de développement avec un microcontrôleur maison

Farnell, société du groupe Avnet et distributeur mondial de composants, de produits et de solutions électroniques, annonce la mise sur le marché du premier produit construit avec un microcontrôleur conçu par Raspberry Pi : le Raspberry Pi Pico.
https://vipress.net/raspberry-pi-lance-une-plateforme-de-developpement-avec-un-microcontroleur-maison/
Source : VIPress

Une nouvelle version de Raspberry Pi OS

Dans une année aussi perturbée et bizarre que 2020, il est bon de savoir qu’il y a des choses sur lesquelles on peut compter, par exemple la traditionnelle version de fin d’année de Raspberry Pi OS, lancée le 4 décembre. Voici un aperçu des principales nouvelles fonctionnalités que vous y trouverez.
https://www.framboise314.fr/une-nouvelle-version-de-raspberry-pi-os/
Source : Framboise 314

Raspberry-Pi : Pilote Vulkan pour Raspberry-Pi passe le test de conformité

L’API Vulkan fait de plus en plus parler d’elle et devrait, a terme, remplacer OpenGL.Vulkan offre visiblement des performances inégalées en terme de rendu et de performance. Après un très long travail d’un an, le pilote Vulkan pour Raspberry-Pi 4, Pi 400 et Compute Module 4 vient de passer sa phase de conformité. Une annonce du 24 novembre 2020 de la fondation qui aurait presque pu passer inaperçu.
https://arduino103.blogspot.com/2020/12/raspberry-pi-pilote-vulkan-pour.html
Source : MCHobby

IoT

Des systèmes d’exploitation pour l’Internet des Objets

Certaines grands noms de la technologie commencent à préparer des systèmes d’exploitation pour l’Internet des Objets (IoT) pour le jour où tout sera interconnecté. Mais, en avons-nous réellement besoin ?
https://www.objetconnecte.com/systemes-dexploitation-pour-iot144124/
Source : Objet Connecté

IoT : Google sonne le glas pour Android Things

Google a fixé le calendrier d’extinction d’Android Things. Il avait fait de cet OS léger un instrument de conquête de l’IoT.
https://www.silicon.fr/iot-google-android-things-354971.html
Source : Silicon

Les capteurs intelligents au service de l’Internet industriel des objets

La quatrième révolution industrielle n’est plus un mythe mais bien une réalité. Et la démocratisation de l’Internet des objets et de l’analytique n’est pas étrangère à ce succès. Selon l’IDC, les revenus du marché européen de l’Internet des objets (IoT) devraient atteindre 241 milliards de dollars en 2022 alors que le marché de l’IA industrielle et de l’analyse a atteint 15 milliards de dollars en 2019 selon IoT Analytics.
https://www.journaldunet.com/ebusiness/internet-mobile/1496103-les-capteurs-intelligents-au-service-de-l-internet-industriel-des-objets/
Source : Journal du Net

Un nouveau kit de capteurs pour débuter sur Arduino, un ensemble de 10 modules populaires embarqués sur une seule carte

Un nouveau kit de capteurs pour débuter sur Arduino
https://arduino.developpez.com/actu/310992/Un-nouveau-kit-de-capteurs-pour-debuter-sur-Arduino-un-ensemble-de-10-modules-populaires-embarques-sur-une-seule-carte/
Source : Flux Arduino Developpez

Documentation des connecteurs standardisés (Grove, Boson, Stemma, Qwiic, Gravity, UEXT, etc)

Vous avez certainement entendu parler de Grove (SeeedStudio), Qwiic (SparkFun), Stemma (Adafruit), Gravity (DFRobot), NCD (National Control Device), UEXT (Olimex), Boson (DFRobot)Les grands acteurs DIY/Maker ont tous sorti leur connectique spécialisée pour leur gamme de produits. Les plus vieilles étant UEXT, puis Grove. Le hic, c’est que chacun fait sa petite popote dans son coin… et qu’à la longue, toutes ces connectiques, cela devient touffu…
https://arduino103.blogspot.com/2020/12/documentation-des-connecteurs.html
Source : MCHobby

FABLABS

Les communs numériques des tiers-lieux

L’atelier “Les communs numériques des Tiers-Lieux”, le 10 décembre dernier, a rassemblé une soixantaine de personnes venues de toute la France, en particulier des porteurs de projet et des collectivités intéressées par les tiers-lieux. L’occasion de mieux comprendre pourquoi le développement des tiers-lieux est indissociable du développement de ressources ouvertes et de communs numériques.
https://francetierslieux.fr/les-communs-numeriques-des-tiers-lieux/
Source : France Tiers Lieux

Les lauréats du Fonds « Makers contre le Covid-19 » de France Tiers-Lieux et de la Fondation de France

Début juin France Tiers-Lieux avait lancé un fonds de soutien d’urgence à destination de ceux qui apportent des solutions concrètes par le prototypage, la fabrication et la distribution de matériel médical. Le fonds « Makers contre le Covid-19 », abondé par la Fondation de France, permet de lever les menaces économiques qui pèsent sur les tiers-lieux et de faciliter l’action des collectifs de makers qui ont fait preuve d’un engagement solidaire admirable, souvent bénévolement.
https://www.makery.info/2020/12/02/les-laureats-du-fonds-maker-contre-le-covid-19-de-france-tiers-lieux-et-de-la-fondation-de-france/
Source : Makery

DRONES

Drones de loisirs : de nouvelles règles à partir du 1er janvier

La réglementation européenne imposant l’enregistrement des drones et de nouvelles obligations pour leurs utilisateurs entre en vigueur début 2021. Le point sur la question.
https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/12/23/a-partir-du-1er-janvier-de-nouvelles-regles-pour-les-drones-de-loisir_6064352_4408996.html
Source : Drones : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

La technologie des drones étend la portée de l’IoT mobile

Vous pouvez utiliser les drones pour toute une variété d’activités, de la guerre à distance aux pitreries des pilotes amateurs. En parallèle, de plus en plus d’entreprises ont commencé à adopter cet appareil, conscient des avantages opérationnels et économiques qu’ils peuvent apporter, d’autant que les drones peuvent désormais ajouter des points de terminaison IoT mobiles pour étendre un réseau.
https://www.objetconnecte.com/drone-etend-portee-iot-mobile/
Source : Objet Connecté

EMPLOI & FORMATION

Digijeunes propose des stages européens pour jeunes makers en 2021

Le premier programme, « Girls in STEM », s’adresse aux jeunes filles entre 14 et 25 ans et propose de courts séjours gratuits à Valladolid (Espagne) en juin, Toulouse en juillet et Gant (Belgique) à la Toussaint 2021. Le groupe de travail Girls in STEM vise à produire trois malles pédagogiques, ainsi qu’à mettre en place des séjours d’apprentissage autour des sciences et des techniques, plus particulièrement axés robotique, programmation, électronique. Le projet prévoit également la mise en place d’un programme de tutorat qui permettra aux jeunes participantes investies dans le projet d’approfondir un sujet de leur choix, en rapport avec les thématiques techniques abordées par l’initiative.
https://www.makery.info/2021/01/06/english-digijeunes-propose-des-stages-europeens-pour-jeunes-makers-en-2021/
Source : Makery

MOOC

Internet of Things with Microcontrollers: a hands-on course / L’Internet des Objets sur microcontrôleurs par la pratique

This MOOC will help you understand the specificities of connected object programming through a mix of theoretical contents and hands-on activities.
https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:inria+41020+session02/about
Source : Derniers cours publiés sur FUN

TUTOS

Pi 4 / Pi 400: outils pour faire un backup/restore/shrink d’une carte SD/SSD/Stick-USB

Je suis tombé sur une vidéo fort intéressante (mais en anglais) mettant en pratique plusieurs outils destinés à la copie de sauvegarde et restauration de notre OS préféré pour RaspberryPi-OS.Pi-Apps & Pi Power Tools Ce fût l’occasion de découvrir Pi-Apps ( https://github.com/Botspot/pi-apps ) qui permet d’installer des applications très intéressantes dont “Pi Power Tools” (capable de réduire une image).
https://arduino103.blogspot.com/2020/12/pi-4-pi-400-outils-pour-faire-un.html
Source : MCHobby

PyQt5 – Développez vos interfaces graphiques en Python

La programmation en Python est à la portée des makers, même si vous n’écrivez pas du “code de pro” vous pouvez rapidement créer une application fonctionnelle. Dans de nombreux domaines comme la domotique ou la météo, l’interface graphique est un sacré plus par rapport aux écrans en mode texte, un peu trop “vintage”. Ce livre permet à des personnes connaissant déjà Python d’investir le monde du graphique avec des fenêtres agréables et pratiques.
https://www.framboise314.fr/pyqt5-developpez-vos-interfaces-graphiques-en-python/
Source : Framboise 314

Impression3D : Pompe péristaltique à base de petit moteur pas-à-pas

Les pompes péristaltiques permettent de transporter du liquide en très petite quantité. L’inconvénient de ses pompes est qu’elles sont souvent propulsées par un moteur continu (et donc il est difficile de quantifier exactement la quantité de liquide transporté). Lorsqu’une telle pompe est propulsée par un moteur pas-à-pas, il est alors possible de contrôler précisément la rotation du moteur… et donc la quantité de liquide déplacé
https://arduino103.blogspot.com/2021/01/impression3d-pompe-peristaltique-base.html
Source : MCHobby

Comment occuper le temps du couvre feu : En construisant son GPS RTK maison !

Le projet Réseau Centipède RTK vous fournit toutes les ressources techniques pour assembler à moindre frais votre propre GPS RTK et vous propose même de l’intégrer à un réseau collaboratif, ouvert et gratuit de balises RTK.
https://www.agrotic.org/uncategorized/comment-occuper-le-temps-du-couvre-feu-en-construisant-son-gps-rtk-maison/
Source : AgroTIC


Découvrez les autres revues de presse !
Revue de presse “Sécurité informatique” : https://groupes.renater.fr/sympa/info/securite-informatique
Revue de presse “Open source” : https://groupes.renater.fr/sympa/info/open-source