Revue de presse “Fablab” du mois de septembre 2021

Cette lettre mensuelle comprend une sélection d’articles généraux ou techniques sur des thématiques “fablab” : Ordinateurs mono-carte (Arduino, Raspberry…), électronique, capteurs, impression 3D, DIY, vie des fablabs, événements…
Vous devez vous inscrire si vous souhaitez recevoir la lettre. Pour l’inscription (ou la désinscription) et la consultation des archives c’est ici : https://groupes.renater.fr/sympa/arc/fablab
Vous pouvez également retrouver toutes les lettres sur GitLab https://gitlab.com/CedricGoby/newsletter-fablab
Votre adresse email n’est utilisée que pour l’envoi de cette lettre, elle ne sera jamais communiquée à des tiers.

IMPRESSION 3D

La fabrication additive céramique, un marché de niche en pleine croissance

Enfin, côté applications, le rapport montre que les procédés d’impression 3D céramique sont principalement employés en R&D et pour des applications de prototypage rapide. Toutefois, des secteurs comme l’aérospatiale, la défense, le dentaire ou encore l’ingénierie chimique s’y intéressent pour la production de pièces en petites series. Comme le montre le schéma ci-dessous, les opportunités sont nombreuses avec des débuts de commercialisation prometteurs. L’étude souligne la place pour une croissance des ventes liées à la R&D, avec un grand nombre d’instituts de recherche et d’universités qui oeuvrent à la progression de la technologie dans des applications innovantes (médical, stockage d’énergie, capture de carbone, etc.).
https://www.3dnatives.com/fabrication-additive-ceramique-croissance-060920213/
Source : 3Dnatives

L’impression 3D, une révolution pour le secteur du BTP ?

Un immeuble de bureaux de deux étages a été imprimé à Dubaï en 2019, devenant le plus grand bâtiment imprimé au monde par sa surface, 640 mètres carré. En France, XtreeE prévoit de construire cinq maisons destinées à la location pour fin 2021 dans le projet Viliaprint. Constructions 3D, avec qui je réalise ma thèse, a imprimé les murs du pavillon de son futur siège en seulement 28 heures.
https://theconversation.com/limpression-3d-une-revolution-pour-le-secteur-du-btp-162954
Source : Science + Tech – The Conversation

Qu’est-ce qu’un G-code et quelle est sa fonction en impression 3D ?

Comme nous le savons, la fabrication additive va bien au-delà du simple fait d’allumer une machine et d’appuyer sur un bouton. Ce processus comporte de nombreuses étapes, de la conception d’une pièce à son post-traitement final, en passant par un programme de tranchage. Ainsi, avant de commencer l’impression 3D, il est nécessaire que le modèle en question passe par un logiciel de découpe, également appelé slicer. Dans ces logiciels, le fichier STL est converti en un fichier de commande pour l’imprimante 3D. Ce fichier est constitué du « G-code », un langage de programmation qui permet à la machine de comprendre les commandes à suivre pour produire la pièce finale. Mais en quoi consiste ce langage numérique, quelle est son importance dans le processus de fabrication et quels sont les principaux G-code ?
https://www.3dnatives.com/g-code-impression-3d-24092021/
Source : 3Dnatives

Quels sont les logiciels 3D gratuits pour modéliser en 3D ? Découvrez 13 solutions

Si le nombre de modèles imprimables en 3D disponibles sur les plate-formes en ligne a littéralement explosé ces dernières années, leur diversité ne permet pas de répondre à tous les besoins. C’est d’autant plus vrai pour les pièces dites techniques, rares ou personnalisées.
http://www.primante3d.com/logiciel-cao-02092021/
Source : Primante 3D

UV, chaleur, pluie… 7 filaments d’impression 3D ASA pour une utilisation en extérieur

Dans la catégorie des filaments d’impression 3D dits « techniques », le PEEK et l’Ultem sont probablement ceux qui tiennent le plus souvent le haut de l’affiche, des thermoplastiques réputés pour leur grande résistance mécanique et aux fortes températures. Le marché dispose néanmoins d’autres matériaux aux propriétés tout aussi intéressantes, pouvant même conserver leur apparence et leur résistance dans des conditions très défavorables.
http://www.primante3d.com/resistance-ext-06092021/
Source : Primante 3D

Material Jetting VS Binder Jetting : quel procédé choisir ?

Ce procédé de fabrication additive a donné naissance au NanoParticle Jetting breveté par Xjet qui consiste à projeter des nano-particules de matériau chargées en poudre de métal ou de céramique : une fois que les gouttelettes sont déposées sur le plateau, elles s’évaporent sous l’effet de la chaleur, laissant place au métal ou céramique en question. On peut aussi évoquer ici le procédé DOD ou Drop-On-Demand qui utilise deux têtes d’impression, l’une pour le matériau de construction et l’autre pour le support. La principale différence réside dans le fait qu’on vient déposer la matière seulement là où elle est nécessaire, à l’inverse du Material Jetting qui projette le matériau de façon linéaire. Le DOD est compatible avec des matériaux plus visqueux et est principalement utilisé pour réaliser des modèles en cire pour la fonderie de précision.
https://www.3dnatives.com/material-jetting-vs-binder-jetting-quel-procede-choisir-29092021/
Source : 3Dnatives

GE conçoit la plus grande imprimante 3D au monde pour son éolienne offshore

Pour optimiser ce monstre d’efficacité capable de produire plus de 310 MWh en une seule journée, General Electric entend tirer parti sur la technologie d’impression 3D à sable de Voxeljet pour fabriquer les moules pour les composants de la nacelle (voir vidéo ci-dessous). On appelle ainsi la partie perchée en haut du mât, qui correspond à la salle des machines où l’on retrouve tous les instruments qui permettent à l’éolienne de fonctionner automatiquement. Celle de l’Haliade-X mesure plus de 9,5 mètres de diamètre pour plus de 60 tonnes.
http://www.primante3d.com/eolienne-offshore-28092021/
Source : Primante 3D

ORDINATEURS MONO-CARTES

Catalogues de projets pour Raspberry-Pi

Je me demandais quel projet emballait littéralement les ventes de Raspberry-Pi 3 B+ ces derniers temps (sept. 2021). A défaut d’avoir mis le doigt dessus, je suis tombé sur des catalogues de projets autour du Raspberry-Pi… donc voici mon meta-catalogue de projets pour Raspberry-Pi.
https://arduino103.blogspot.com/2021/09/catalogues-de-projets-pour-raspberry-pi.html
Source : MCHobby

ed4free, des serveurs Raspberry Pi pour l’Afrique

De toutes les révolutions numériques, celle de l’e-éducation est sans doute la plus stratégique pour l’Afrique, car seule une contribution significative des ressources éducatives numériques permettra subvenir au besoin en éducation et formation des centaines de millions de jeunes africains. C’est ce qui a amené la création d’ ED4free, une ONG à but non lucratif spécialisée dans les solutions pour les écoles, collèges, lycées et centres de formation d’Afrique en outils numériques. Le Raspberry Pi est la base de leurs solutions.
https://www.framboise314.fr/ed4free-des-serveurs-raspberry-pi-pour-lafrique/
Source : Framboise 314

Le Raspberry Pi Zero dans l’ISS pour lutter contre les hackers

Alors que les pirates informatiques représentent une menace potentielle pour la sécurité des satellites et des missions spatiales. Les communications sont cryptées, mais les clés stockées dans des mémoires sont parfois détériorées par les rayons cosmiques. C’est là que le Raspberry Pi Zero entre en action et permet de tester des solutions de récupération des clés.
https://www.framboise314.fr/le-raspberry-pi-zero-dans-liss-pour-lutter-contre-les-hackers/
Source : Framboise 314

Un Mini Mac réalisé avec une carte Latte Panda

Avec une carte mère Latte Panda, un écran 7 pouces et une imprimante 3D, il est possible de se fabriquer un minuscule Mac…
https://www.minimachines.net/actu/videos/latte-panda-101843
Source : Minimachines.net

La fondation Raspberry Pi lève 45 millions de dollars

La fondation Raspberry Pi vient de faire un tour de table qui se solde par l’injection de 45 millions de dollars dans sa division commerciale.
https://www.minimachines.net/actu/la-fondation-raspberry-pi-leve-45-millions-de-dollars-102541
Source : Minimachines.net

IoT

Des capteurs à l’écoute de nos champs

Les avancées de l’IOT, ou Internet des Objets, offrent la possibilité de planter des capteurs partout autour de nous, pour connaitre plus précisément l’état de notre environnement. Ils deviennent ainsi un vrai atout pour l’agriculture, permettant de suivre en temps réel la pousse des plantes.
https://interstices.info/des-capteurs-a-lecoute-de-nos-champs/
Source : Interstices

Gladys Assistant 4.5 est disponible avec le multi-dashboard

L’assistant domotique Gladys vient de sortir en version 4.5. Cette version comporte des améliorations intéressantes, avec par exemple la possibilité de créer autant de tableaux de bord qu’on veut, des améliorations multiples dans les scènes, une intégration Google Home en alpha et plein d’autres !
https://www.framboise314.fr/gladys-assistant-4-5-est-disponible-avec-le-multi-dashboard/
Source : Framboise 314

Home Assistant Amber : un centre de domotique sous Raspberry Pi

Home Assistant Amber c’est une solution domotique sous Raspberry Pi Compute Module qui cherche un financement participatif pour exister.
https://www.minimachines.net/actu/home-assistant-amber-102232
Source : Minimachines.net

FABLABS

Mobilisation collective autour des makers pour la production locale de respirateurs open source : nouvelles pratiques à exploiter ?

Retour en début de pandémie de COVID-19, sur la mobilisation des makers pour remédier à la pénurie d’équipements médicaux. Focus sur le prototypage de respirateurs open source. Comment ces makers se sont-ils organisés ? Avec qui ont-ils collaboré ? Quelles technologies ont-ils utilisées ? Comment les informations ont-elles été échangées ? Où en sont les projets aujourd’hui ? Peut-on parler d’innovation ?
https://www.makery.info/2021/09/27/mobilisation-collective-autour-des-makers-pour-la-production-locale-de-respirateurs-open-source-nouvelles-pratiques-a-exploiter/
Source : Makery

MOOC

Un Mooc pour faire ses premiers pas en modélisation

Pour fabriquer un objet avec une découpeuse laser ou une machine à commande numérique, il faut d’abord apprendre à modéliser. C’est dans ce but qu’Universcience et l’institut Mines-Télécom (IMT) ouvrent le Mooc “Modéliser en 2D avec Inkscape”. Proposé en français sur la plateforme d’apprentissage en ligne France Université Numérique (FUN), ce cours enseigne d’abord les bases du logiciel open source de dessin vectoriel Inkscape appliquées au processus de production d’un objet. Pour cela, quatre modules composent cette session, chacun représentant environ quatre heures de travail. A l’arrivée, les participants seront en mesure de modéliser des objets en 2D et ensuite les fabriquer à l’aide de machines à commande numérique, comme une découpeuse/graveuse laser, un plotter de découpe vinyle ou encore une brodeuse numérique.
https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-un-mooc-pour-faire-ses-premiers-pas-en-modelisation-84017.html
Source : Le Monde Informatique

AGENDA

OctoberMake 2021 – Inscriptions Ouvertes

Dans ce contexte sanitaire encore difficile, OctoberMake se retrouve en présentiel au @roselab.toulouse, le fablab de La Cité à Toulouse et en ligne.
http://www.fablab.fr/actualites/article/octobermake-2021-inscriptions-ouvertes
Source : Réseau Français des FabLabs


Cédric Goby / UMR AGAP / INRAE (Institut national de la recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement)
Cette lettre est publiée sous la licence Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)


Découvrez les autres revues de presse !
Revue de presse “Sécurité informatique” : https://groupes.renater.fr/sympa/info/securite-informatique
Revue de presse “Open source” : https://groupes.renater.fr/sympa/info/open-source